Dominican Republic

Ne vous posez pas les questions de la succession au dernier moment

La succession, ça se prépare ! Vous disposez de différents outils pour la réaliser en toute tranquillité d’esprit. Par exemple, en optant pour le testament, le démembrement de propriété ou la donation entre vifs. Lequel est le plus avantageux et pourquoi décider de pencher sur le sujet le plus tôt possible ?

Le testament : transmettre librement son patrimoine

L’avantage du testament : le patrimoine est transmis librement aux bénéficiaires du choix du donateur, sans les contraintes de la répartition en usufruit, en nue-propriété ou en pleine propriété suivant les dispositions légales. C’est donc l’outil idéal pour celui qui souhaite léguer une part de ses biens à des individus différents, appartenant ou non à la même famille, à un enfant dont l’existence a été maintenue secrète. Pourtant, les droits de succession seront élevés, comme le prévoit la loi : chaque héritier devra s’en acquitter, par rapport à la valeur du patrimoine dont il hérite.

Le démembrement de propriété : échapper aux droits de succession

Pour rappel, le démembrement donne lieu à la répartition de l’usufruit et de la nue-propriété entre le titulaire du bien (qui ne l’est donc plus mais qui devient usufruitier) et l’héritier bénéficiaire (qui ne l’est pas encore, jusqu’au décès de l’usufruitier). Ce dernier est le nu-propriétaire. Le démembrement donne lieu à une totale exonération de droits de succession par le nu-propriétaire au moment de la succession. Pourquoi le réaliser tôt ? Ceci dans la mesure où il amoindrit la valeur de la nue-propriété. Par exemple, si une donation a été faite, et que celle-ci est couplée avec le démembrement, le calcul des droits de donation ne seront pas basés sur la valeur de la pleine propriété, mais sur celle de la nue-propriété. Plus l’usufruitier avance en âge au moment de la cession de la nue-propriété, plus la valeur de cette dernière augmente.

Les détails sur le démembrement et la donation sur demembrement-8.com !